jeudi 08 décembre 2016

  • Découvrir Néronde

    Découvrir Néronde

    En savoir plus

  • Vieux Village

    Vieux Village

  • Pique-Nique

    Pique-Nique

  • Néronde sous la neige

    Néronde sous la neige

  • Chapelle

    Chapelle

  • Partiellement nuageux

    -1°C

    Néronde

    Partiellement nuageux
    Humidité: 95%
    Vent: SSEà17.70 km/h
    Vendredi
    Plutôt nuageux
    0°C / 8°C
    Samedi
    Plutôt ensoleillé
    0°C / 10°C
    Dimanche
    Partiellement nuageux
    1°C / 9°C
    Lundi
    Plutôt nuageux
    4°C / 7°C
  • 97974
    Aujourd'hui
    Hier
    Cette semaine
    La semaine dernière
    Ce mois
    Le mois dernier
    Toujours
    26
    150
    741
    1328
    1649
    89678
    97974
    Your IP: 54.211.82.105
    2016-12-08 05:51
  • Population : 551 hab
    Habitants : Nérondois
    Altitude : 460m
    Superficie : 857 hectares
    Département : loire
    Code postal : 42510
    Arrond. : Néronde
    Long : 45°50'20"
    Lat : 4°14'10"
    Office de tourisme des montagnes du matin
    Voir la carte

8,57

Superfice
8,57 km²

64,29

Densité
64,29 hab/km²

551

Population
551 habitants

8 Décembre 2016

Lumignons bougies fete des lumières lyon

La fête des lumières aura lieu le 8 décembre à partir de 18h place de l'église.
Les enfants se promeneront dans les rues avec les chiens et le traineau du club canin.
Le père Noël sera là pour recueillir les lettres que les enfants voudront bien lui adresser.
Du vin chaud, des jus de fruits ainsi que des gâteaux, pizzas et autres seront servis.
Une surprise clôturera la promenade dans les rues, si le temps le permet.
Notre village se revêtira de couleur rouge et or cette année, la décoration est faîte par le comité des fêtes.
Les habitants sont invités à illuminer leur maison ce soir-là.
Les enfants du périscolaire participeront à l'évènement en décorant des lumignons et préparant des décorations pour les sapins.
Merci à eux.

La déclaration de ruches 2016 : du 1er septembre au 31 décembre 2016

 


Tout apiculteur, professionnel ou de loisir, est tenu de déclarer chaque année entre le 1er
septembre et le 31 décembre les colonies d’abeilles dont il est propriétaire ou détenteur,
en précisant notamment leur nombre et leurs emplacements.
La déclaration de ruches concourt à la gestion sanitaire des colonies d’abeilles, la
mobilisation d’aides européennes au bénéfice de la filière apicole française et
l’établissement de statistiques apicoles.
La déclaration de ruches 2016 est à réaliser en ligne sur le site MesDémarches
(http://mesdemarches.agriculture.gouv.fr). Cette nouvelle procédure simplifiée remplace
Télérucher et permet l’obtention d’un récépissé de façon immédiate. Cette procédure
permet également aux nouveaux apiculteurs d’obtenir leur numéro d’apiculteur (NAPI).
Pour les apiculteurs ne disposant pas de l’outil informatique, il est toujours possible de
réaliser une déclaration de ruches en sollicitant un accès informatique en mairie. Pour
cette campagne 2016, il sera également possible d’utiliser le Cerfa papier 13995*04 à
compléter, signer et à envoyer à l’adresse : DGAL-Déclaration de ruches, 251 rue de
Vaugirard, 75732 Paris cedex 15. Le délai d’obtention d’un récépissé de déclaration de
ruches est d’environ 2 mois à compter de la réception à la DGAl. Les déclarations
réalisées sur papier libre ou sur des anciennes versions de Cerfa ne sont pas recevables.
Plus de renseignements sont disponibles sur le site MesDémarches
(http://mesdemarches.agriculture.gouv.fr).

Zéro Pesticides : de nouveaux modes d'entretien

Une série de 5 clips vidéos visant à sensibiliser les habitants sur la démarche de réduction des désherbants chimiques, l’acceptation de la végétation spontanée et les nouvelles solutions d’entretien mises en place par les communes.

Fredon Auvergne : Le végétal dans son environnement

 

Les lycéens ont reçu leur diplôme

les lyceens ont recu leur diplome 1479683752

Vendredi 18 novembre, le lycée Pierre Coton a accueilli la cérémonie de remise des diplômes des examens du Bac Professionnel, du CAP, du BEP et du diplôme national du brevet, pour les élèves du lycée.

Pour l'année 2016, le taux de réussite atteint l'excellence avec 100% de réussite dans la plupart des formations.

Voter, un devoir de citoyen !

affiche vote

Après un déménagement, réinscrivez-vous sur les listes électorales de votre nouvelle commune
avant le 31 décembre 2016 pour voter aux élections présidentielle et législatives de 2017.
Rendez-vous en mairie ou sur www.service-public.fr

 

Passons au zéro phyto dans nos jardins et dans nos communes

Plus de 3000 communes engagées dans la démarche zéro phyto en France

aujourd’hui dans la Loire : 94 communes, 3 communautés de communes, le PNR du Pilat et le Conseil Départemental.

Le contexte réglementaire qui évolue : Les pesticides interdits dans les espaces verts en 2017 et les jardins en 2019

Le 22 juillet 2015, l’Assemblée nationale adopte la loi de transition énergétique pour la croissance verte qui prévoit la mise en place de l’objectif zéro pesticide dans l’ensemble des espaces publics à compter du 1er janvier 2017  : interdiction de l’usage des produits phytosanitaires par l’État, les collectivités locales et établissements publics pour l’entretien des espaces verts, promenades, forêts, et les voiries.

La commercialisation et la détention de produits phytosanitaires à usage non professionnel seront interdites à partir du 1er janvier 2019. Cette mesure concerne tout particulièrement les jardiniers amateurs.

Les produits de biocontrôle, qualifiés à faible risque ou dont l’usage est autorisé dans le cadre de l’agriculture biologique peuvent être utilisés. Source : www.developpement-durable.gouv.fr

Il faut maintenant trouver d’autres solutions pour détruire les adventices, réduire des populations

d’insectes ou protéger les plantes de certains champignons…

Le contexte réglementaire impose aux collectivités et aux particuliers des changements de pratiques. Mais c’est avant tout l’urgence de protéger la biodiversité (nos abeilles entre autres), de limiter la pollution des eaux et de l’air, dans un contexte d’évolution climatique, qui doit inciter chacun à se mobiliser fortement pour trouver ses solutions respectueuses de son milieu de vie, sans compromettre la production du potager ou les floraisons grandioses des parterres.

Quelques démarches pour démarrer : La gestion différenciée des espaces est un élément de réponse pour une collectivité : cette stratégie consiste à concentrer les interventions des techniciens sur des zones dites « de prestige », lesquelles correspondent aux lieux de fréquentation du plus grand nombre des citoyens. D’autres zones recevront moins d’interventions.

La végétalisation des pieds de murs permet « d’assouplir » ces espaces minéralisés tout en facilitant leur entretien. Voir le document téléchargeable du Comité de Fleurissement du Département de la Loire : 30 plantes pour Pied de murs à l’adresse suivante loiretourisme.com/upload/espace-pro/fleurir-la-loire/livret.pdf

La création de corridors végétaux (haies et bosquets avec des plantes indigènes, plantes vivaces …) ou de structures écologiques particulières comme une mare, un muret de pierres sèches…, favorise les relations entre des êtres vivants et permet de profiter d’une régulation naturelle par des populations d’insectes ou d’acariens ou de champignons.

Conserver l’humidité, composter, associer les plantes, alterner les productions sur une même parcelle, varier et mélanger les végétaux, utiliser des ressources locales pour amender, fertiliser, pailler ou comme accessoire d’embellissement, permet de limiter les intrants à conditions que la maîtrise de leur usage soit acquise.

La démarche zéro phyto nous oblige à changer notre regard sur l'entretien de nos communes, de nos jardins, à changer nos habitudes dans la pratique de jardinage. Elle apporte la satisfaction de ne pas nuire à notre propre santé et à celle de notre famille ou voisins, à la biodiversité, à la qualité de l’eau, du sol et de l’air. Elle contribue à limiter la consommation d’énergie et le réchauffement climatique.

Ces changements d’approche et de pratiques nécessitent des partages de connaissances et des compétences entre pairs, éclairés par de regards d’experts agronomes.

Et ces pratiques innovantes et respectueuses du milieu de vie n’auront de sens que si elles sont partagées entre les techniciens, les élus et tous les citoyens.

« Nous sommes tous des jardiniers d’un espace » Gilles Clément

Comité départemental de Fleurissement – EPL Montravel

  • 1
  • 2